Université Côte d’Azur est depuis le 1er janvier 2020, une université expérimentale et se substitue à la fois à l’Université Nice Sophia Antipolis créée en 1965 et à la Communauté d’Universités et d’Etablissements Université Côte d'Azur créée en 2015.Université Côte d’Azur réunit désormais 17 acteurs académiques majeurs autour du noyau universitaire historique pour construire une des 10 grandes universités françaises intensives en recherche.

Université Côte d’Azur a conquis en 2016 le prestigieux label Initiative d’Excellence (Idex). Cette distinction délivrée par un jury international, positionne l’université parmi les 10 meilleures universités françaises intensives en recherche, lui procure des moyens supplémentaires pour accélérer encore sa progression, et marque la reconnaissance d’une université capable de se positionner dans le jeu concurrentiel mondial.

Son projet UCAJEDI propose une stratégie ciblant les trois grands défis de ce siècle, résilience et durabilité des territoires, transformation économique et sociétale par le Numérique, bien-être et vieillissement, au travers d’outils et de programmes favorisant le développement de la recherche, de la formation et de l’innovation.
Depuis le 1er janvier 2020, Université Côte d’Azur est officiellement reconnue Université expérimentale.
Ce nouveau statut académique favorise le développement d’une stratégie audacieuse et autonome basée sur ;
  • le décloisonnement entre formation, recherche et innovation,
  • le développement de l’agilité et de la réactivité par l’autonomie accrue des composantes,
  • la capacité à exploiter l’étonnant potentiel de la diversité représentée par ses 17 membres.
Il s’appuie notamment sur la mise en place d’Ecoles Universitaires de Recherche en leur donnant ce rôle essentiel de redessiner l’architecture universitaire. Il accélère par ailleurs la mise en œuvre d’une logique « Bac-3 / Bac+3 » visant à lutter efficacement contre l’échec scolaire et universitaire. Il ouvre enfin le champ des possibles sur la densité et la diversité des partenariats public-privés et sur le modèle de financement global de l’université.